Chine: cinq nouvelles condamnations à mort après les émeutes du Xinjiang

La justice chinoise a prononcé cinq nouvelles peines de mort après les émeutes interethniques meurtrières de juillet à Urumqi, au Xinjiang (nord-ouest), portant le total des condamnations à la peine capitale à 22, a annoncé jeudi un responsable de la municipalité.

Ma Xinchun, un porte-parole de la municipalité d'Urumqi, a indiqué à l'AFP que sur les 22 personnes jugées cette semaine, cinq ont été condamnées à mort avec un sursis de deux ans, une peine généralement commuée en prison à vie.

"Huit autres ont été condamnés à la prison à vie et quatre à des peines de dix ans de prison ou plus", a dit M. Ma, qui a refusé de donner d'autres détails, notamment sur l'origine ethnique des condamnés.

Quelque 63 personnes ont été déjà jugées pour leur participation aux émeutes.

Neuf des condamnés à mort ont été exécutés en novembre, quatre mois après les pires violences en Chine depuis des décennies qui ont fait près de 200 morts et plus de 1.600 blessés.

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés