Chine: prison ferme pour un défenseur des victimes du lait contaminé

Un militant chinois, qui avait mené une campagne en faveur des victimes du lait contaminé à la mélamine, a été condamné mercredi à deux ans et demi de prison, a annoncé son avocat.

Zhao Lianhai, dont le propre enfant était tombé malade après avoir bu de ce lait frelaté, a été condamné par un tribunal de Pékin pour avoir causé des désordres à l'ordre public, a précisé l'avocat, Peng Jian.

"Nous allons faire appel", a-t-il ajouté. Contacté par l'AFP, le tribunal a refusé de commenter la décision judiciaire.

L'organisation de défense des droits de l'Homme Amnesty International s'est dite "scandalisée" par la peine de prison infligée à Zhao Lianhai, en soulignant qu'il n'était "pas un criminel".

M. Zhao avait été interpellé en décembre 2009 après avoir rassemblé des victimes pour exiger compensation. Son procès s'est ouvert en mars 2010 et le jugement avait été mis en délibéré.

L'affaire du lait contaminé à la mélamine, en 2008, avait provoqué la mort de six enfants et rendu malade 300.000 autres.

Ce scandale avait pris une tournure planétaire et entraîné à l'étranger des embargos des produits laitiers chinois.

La Chine est régulièrement confrontée à des scandales alimentaires, entre alcool frelaté et oeufs teintés avec des colorants nocifs. Un des derniers en date concerne des huiles de cuisine dont un dixième serait constitué de vieilles huiles recyclées, contaminées, voire cancérigènes. (AUM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés