Publicité

Chine: Une enfant de cinq ans tuée pour ne pas avoir pu réciter un poème

Une Chinoise a été condamnée à une mise à l'épreuve après avoir battu à mort sa petite fille de cinq ans qui n'arrivait pas à mémoriser un poème de la dynastie des Tang, a annoncé mercredi un quotidien.

Tan Hongying a été condamnée mardi par un tribunal de la province orientale du Zhejiang à trois ans de prison, peine qui a été commuée en cinq ans de mise à l'épreuve, a rapporté le quotidien Nouvelles de Pékin, qui ne fournit pas d'explication sur la légèreté de la condamnation.

En mars dernier, elle avait battu à mort sa fille qui n'arrivait pas à lui réciter un poème de la dynastie des Tang (618-907), exercice habituel pour les écoliers chinois.

Tan a expliqué avoir "frappé l'enfant à cinq ou six reprises" sur le derrière de la tête alors que celle-ci tentait de réciter le poème.

La petite fille a été déclarée morte le lendemain, a précisé le quotidien, qui ajoute que Tan est une travailleuse migrante de la province pauvre du Guizhou (sud-ouest) et mère de deux autres enfants, des garçons.

Les enfants en Chine subissent dès le plus jeune âge une intense pression pour réussir leur scolarité dans un univers de plus en plus concurrentiel. (GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés