Chirac devant la justice pour affaire d'emplois fictifs

L'ancien président français Jacques Chirac est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Paris dans une affaire d'emplois fictifs à la mairie de Paris dont il fut le maire.

C'est une première pour un ex-chef d'Etat en France.

L'ancien président (1995-2007) qui a bénéficié dans le même dossier d'"un non-lieu pour faux en écriture publique", est "serein et décidé à établir" qu'il n'y a pas eu d'emplois fictifs, selon son entourage.

M. Chirac, protégé pendant 12 ans par sa fonction à la tête de l'Etat puis redevenu justiciable ordinaire, a été inculpé le 21 novembre 2007 pour "détournement de fonds publics" dans ce dossier d'emplois de complaisance, présumés payés par le cabinet du maire de Paris, fauteuil occupé par M. Chirac de 1977 à 1995.

L'instruction menée par la juge Xavière Siméoni visait 35 emplois présumés fictifs sur une période courant de 1983 à 1998.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés