Choléra: 2 morts en Haïti après des heurts avec les casques bleus

Deux hommes sont morts par balles lundi en Haïti après des heurts entre casques bleus et manifestants sur fond d'épidémie de choléra, a-t-on appris de sources judiciaire et policière, tandis que l'ONU a reconnu avoir tiré, en légitime défense, sur l'un d'entre eux.

Le corps d'un homme de 20 ans a été retrouvé "devant une base" de la Mission de l'ONU en Haïti (Minustah) à Quartier-Morin, une localité de la banlieue de Cap-Haïtien, dans le nord du pays, a indiqué à l'AFP le juge de paix Bimps Noël.

La base, où se trouvent des casques bleus chiliens, avait été dans la journée le théâtre d'affrontements entre manifestants et soldats de l'ONU.

Le jeune homme a reçu une balle dans le dos, a précisé le juge, ajoutant que les "chars de l'ONU avaient fait l'objet de jets de pierre".

"Il s'agit d'un manifestant qui portait une arme et qui a tiré en direction d'un soldat, et le soldat a riposté en légitime défense", a affirmé pour sa part le porte-parole de la Minustah.

Un autre jeune homme est mort par balles dans une rue de Cap-Haïtien, également dans le cadre de heurts avec les soldats de l'ONU, a indiqué une source policière.

Les manifestants protestaient contre la mission de l'ONU et la gestion de la crise sanitaire née de l'épidémie de choléra, qui a tué près de 1.000 personnes dans tout le pays depuis qu'elle a éclaté il y a un mois. (VAD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés