CIA: des associations portent plainte pour des "expérimentations humaines"

Huit organisations américaines ont porté plainte contre la CIA après avoir établi que les médecins qui assistaient aux interrogatoires de suspects de terrorisme pratiquaient des "expérimentations" médicales sur les détenus, a-t-on appris jeudi auprès d'elles.

Les huit organisations, dont Physician for Human Rights (PHR) qui a publié lundi un rapport mettant en lumière ces pratiques, Amnesty International, le Center for Victims of Torture ou encore Human Rights Watch, ont déposé une plainte officielle devant le Bureau des protections contre les expérimentations humaines (OHRP).

Cet organisme fédéral est chargé d'évaluer le respect des règles d'éthiques dans les recherches médicales sur des personnes, financées par des fonds publics.

"L'OHRP devrait déclencher immédiatement une enquête officielle sur les expérimentations pratiquées par la CIA sur les détenus", écrivent les organisations dans leur plainte.

Elles rappellent que des "preuves" existent que les médecins de la CIA récupéraient des données à mesure des interrogatoires dits "améliorés" des prisonniers considérés comme de "haute importance" afin d'affiner ces techniques ou de les pratiquer simultanément. Parmi ces techniques, la privation de sommeil, le ligotage dans des positions inconfortables, ou l'exposition à des températures extrêmes.

Dans le même ordre d'idée selon les organisations, les médecins "réunissaient des données sur les détenus soumis à la simulation de noyade afin de développer de nouvelles méthodes et procédures".

"La CIA ne se conformait apparemment pas aux règles d'éthique prévoyant que toute personne se prêtant à une recherche médicale doit être consentante et pouvoir arrêter sa participation à tout moment", écrivent-elles. (VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés