Cinq personnes recherchées pour crimes de guerre arrêtées en Serbie

Cinq personnes recherchées par la justice du Monténégro pour crimes de guerre ont été arrêtées en Serbie en vertu d'un accord signé vendredi soir par les deux Etats à Belgrade, permettant l'extradition de leurs ressortissants respectifs.

"Cinq personnes recherchées par le Monténégro pour crimes de guerre ont été arrêtées dans la nuit. La plupart est soupçonnée de crimes de guerre dans la région de Dubrovnik" (sud de la Croatie), a déclaré à l'AFP le vice-procureur chargé des crimes de guerre, Bruno Vekaric.

Les faits en question remontent à 1991, au début du conflit dans l'ex-Yougoslavie.

La ministre de la Justice serbe Snezana Malovic et l'ambassadeur du Monténégro à Belgrade Igor Jovicic ont signé vendredi soir un accord, avec entrée en vigueur immédiate, permettant l'extradition de personnes recherchées pour des faits allant de la criminalité organisée à la corruption ou aux crimes de guerre, a rapporté l'agence Beta.

Les Balkans servent souvent de terrains à différents groupes criminels régionaux et internationaux, actifs dans les domaines du trafic de drogues, des armes et de l'immigration clandestine en direction de l'Europe occidentale.

L'accord signé vendredi soir s'inscrit dans le cadre d'une volonté exprimée par tous les pays des Balkans de renforcer leur lutte contre le crime organisé et la corruption, dans le cadre de leurs réformes pour rejoindre l'Union européenne.

La Serbie a signé en juin en accord du même type avec la Croatie.

(BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés