Publicité

Colombo ordonne à l'armée de ne plus tirer à l'arme lourde sur les Tigres

Le gouvernement du Sri Lanka a annoncé lundi avoir ordonné à ses forces armées de ne plus tirer à l'arme lourde sur l'enclave des rebelles tamouls dans le nord-est, afin d'épargner des dizaines de milliers de civils qui y sont bloqués.

Le "gouvernement sri-lankais a décidé que les opérations de combats étaient achevées. Nous avons ordonné à nos forces de sécurité de cesser d'avoir recours aux armes de gros calibre, avions de combat et bombardements aériens qui pourraient provoquer des victimes civiles", selon un communiqué transmis par le secrétariat de la présidence.

"Nos forces de sécurité vont se cantonner à des tentatives pour secourir des civils retenus en otage et le sauvetage de ces civils est la priorité numéro un", assure Colombo.

Depuis une semaine, le Sri Lanka assure être engagé dans "la plus grande opération humanitaire de libération d'otages de l'Histoire" en ayant "sauvé" 113.000 habitants tamouls de la bande côtière de 10 km2 dans le nord-est où sont acculés les Tigres tamouls.

(FLO)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés