Crimes racistes en Allemagne: un nouveau suspect arrêté

Un Allemand de 32 ans, soupçonné d'avoir soutenu un groupe de néo-nazis à l'origine d'une série de meurtres racistes dans toute l'Allemagne, a été arrêté jeudi près de Potsdam (est), a annoncé le Parquet fédéral général.

Andre E. est "fortement soupçonné" d'avoir été "en contacts étroits" depuis 2003 avec un trio néo-nazi, composé de deux hommes et d'une femme, tous trois trentenaires, précise le communiqué du Parquet.

Il a également réalisé en 2007 une vidéo dans laquelle ce groupe revendique le meurtre de neuf étrangers, dont huit Turcs, entre 2000 et 2006, tous abattus d'une balle dans la tête, et d'une policière, en 2007, selon la même source.

Dans ce film, les auteurs utilisent notamment le personnage de la panthère rose et des images d'un attentat commis en 2004 dans un quartier à forte population immigrée de Cologne (ouest) dont ils pourraient également être les auteurs.

Le Parquet de Karlsruhe (sud-ouest), compétent en matière de terrorisme, soupçonne également Andre E. d'avoir prêté sa carte de réduction de la Deutsche Bahn, les chemins de fer allemands, ainsi que celle de sa femme à deux membres du groupe néo-nazi.

La police a également perquisitionné quatre appartements dans trois villes d'ex-RDA, dont celui du suspect interpellé, à Zwickau (est).

Après le suicide de deux des trois membres du trio, l'Allemagne avait découvert à la mi-novembre qu'ils étaient notamment à l'origine de neuf meurtres d'étrangers, tous des petits commerçants, restés inexpliqués.

Le troisième personnage de ce trio, une femme de 36 ans, s'était ensuite rendue à la police. Emprisonnée depuis, elle a jusqu'ici refusé de s'exprimer, selon les médias.

Un autre homme, de 37 ans, est également en détention provisoire, soupçonné lui aussi d'avori aidé les meurtriers présumés qui par ailleurs auraient commis une quinzaine de braquages de banques ces dernières années. (PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés