Crise politique au Paraguay: l'Unasur dépêche une mission ministérielle

Les présidents de l'Union sud-américaine des Nations (Unasur) vont envoyer une mission ministérielle au Paraguay dès jeudi soir pour défendre la démocratie, a annoncé à Rio le ministre brésilien des Affaires étrangères Antonio Patriota.

Cette décision a été prise lors d'une réunion, en marge du sommet Rio+20, des chefs d'Etat et ministres du bloc sud-américain, jeudi après-midi à Rio de Janeiro, pour étudier la situation au Paraguay où le président Fernando Lugo est visé par une procédure de destitution.

"Les présidents de l'Unasur ont décidé l'envoi d'une mission des ministres des Affaires étrangères qui partira de Rio à 19h00" (00h00 HB), a dit M. Patriota à la presse.

"Je ferai partie de cette mission, ainsi que le secrétaire général (vénézuélien) de l'Unasur, Ali Rodriguez", a-t-il précisé.

"Les présidents ont exprimé la conviction qu'il faut préserver la stabilité et le respect de l'ordre démocratique paraguayen, maintenir les dispositifs constitutionnels et défendre l'Etat de droit", a dit M. Patriota.

Il a ajouté que "les présidents considèrent que les pays de l'Unasur ont conquis difficilement la démocratie et, pour cette raison, nous devons être les défenseurs résolus de la démocratie".

Le président Lugo est accusé d'avoir "mal rempli ses fonctions" après des heurts sanglants survenus la semaine dernière dans le nord-est entre policiers et paysans qui ont fait 17 morts.

Le chef de l'Etat a déjà dit qu'il ne démissionnerait pas et attend que les délais de procédure soient respectés pour assurer sa défense.

L'Unasur est un organe politique régional formé par l'Argentine, la Bolivie, le Brésil, la Colombie, le Chili, l'Equateur, la Guyane, le Paraguay, le Pérou, le Surinam, l'Uruguay et le Venezuela.

(KAV)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés