Darfour: libération des deux humanitaires enlevées en juillet

Les deux humanitaires de l'ONG irlandaise Goal, l'Irlandaise Sharon Commins et l'Ougandaise Hilda Kawuki, enlevées dans le Darfour-Nord en juillet, ont été libérées.

"Elles ont été libérées, elles sont en très bonne santé", a déclaré Abdel Baqi Gilani, le ministre d'Etat soudanais aux affaires humanitaires qui a suivi de près le dossier de la prise d'otages.

Les deux femmes avaient été enlevées le 3 juillet dernier dans leur bureau à Kutum, au Darfour-Nord, par un groupe d'hommes armés qui avait exigé une rançon en échange de leur libération.

"Aucune rançon n'a été payée", a assuré M. Gilani, précisant que des chefs de tribus locaux avaient exercé des pressions sur les ravisseurs afin qu'ils libèrent leurs deux otages.

Les deux femmes ont été libérées tôt dimanche matin et se trouvaient à Kutum, au Darfour-Nord. Elles doivent prendre l'avion dans la journée pour Khartoum avant de rentrer dans leur pays respectif.

Elles ont passé plus de 100 jours en captivité au Darfour, ce qui constitue la plus longue prise d'otages d'humanitaires dans cette région de l'ouest du Soudan en proie depuis 2003 à un conflit civil à l'origine de 300.000 morts selon les estimations de l'ONU et de 2,7 millions de déplacés. (VAD)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés