Décision le 14 septembre sur l'appel de l'avocat de Liliane Bettencourt

La cour d'appel de Versailles rendra sa décision le 14 septembre sur un appel de l'avocat de Liliane Bettencourt contre le supplément d'information ordonné début juillet par le tribunal de Nanterre sur les enregistrements clandestins qui ont déclenché l'affaire mi-juin.

Ce rendez-vous judiciaire mardi à Versailles a surtout marqué la reprise du feuilleton de l'affaire Bettencourt/Woerth, après plus de deux semaines d'accalmie.

Au terme d'une audience marquée par une âpre bataille procédurale entre avocats, la cour a décidé de renvoyer sa décision au 14 septembre.

Objet du débat: savoir si l'appel formé par l'avocat de Mme Bettencourt, Me Georges Kiejman était recevable. Et par conséquent, si la présidente de la 15e chambre du tribunal correctionnel de Nanterre Isabelle Prévost-Desprez, chargée de juger l'artiste François-Marie Banier pour abus de faiblesse sur la milliardaire, pouvait poursuivre son enquête.

La juge Prévost-Desprez avait ordonné le 1er juillet un supplément d'information lors du renvoi sine die du procès de M. Banier, afin d'enquêter sur les enregistrements de conversations réalisés entre mai 2009 et mai 2010 chez l'héritière de L'Oréal.

Le jour même, le parquet de Nanterre dirigé par Philippe Courroye, avait fait appel, assortissant sa demande d'une requête en examen immédiat, au motif notamment qu'une enquête préliminaire était "déjà en cours" sur les écoutes. Dans la foulée, Me Kiejman avait aussi déposé un recours pour obtenir l'annulation du jugement.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés