Démission du chef du renseignement américain: la Maison Blanche muette sur les raisons

Le porte-parole de la Maison Blanche a refusé vendredi de donner les raisons qui ont conduit le chef du renseignement américain à la démission, se contentant d'indiquer que le président Barack Obama avait décidé que le temps était venu de le remplacer.

"Le président a décidé qu'il fallait procéder à un changement, c'est quelque chose qui je pense se passe de commentaires", a indiqué Robert Gibbs au cours de son point de presse quotidien, non sans avoir chanté auparavant les louanges de Dennis Blair, qui a annoncé jeudi sa démission.

Le départ de M. Blair intervient au cours d'une période fortement troublée pour le renseignement américain, après les attentats manqués dans un avion le jour de Noël et de Times Square, ainsi que la tuerie de Fort Hood au Texas, qui avaient soulevé des questions sur la qualité du renseignement américain.

La chaîne de télévision américaine ABC, première à annoncer ce départ, a expliqué que cette démission était provoquée par le fait que le chef du renseignement aurait perdu la confiance de la Maison Blanche.

(DGO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés