Démonstration de force de la Corée du sud et des Etats-Unis

La Corée du Sud et les Etats-Unis ont lancé lundi une nouvelle série de manoeuvres militaires conjointes impliquant 56.000 soldats sud-coréens et 30.000 américains, en dépit des menaces de représailles de la Corée du Nord, a annoncé à l'AFP le ministère sud-coréen de la Défense.

L'exercice, prévu pour durer dix jours, fait partie d'une série de manoeuvres menées par la Corée du Sud - seule ou conjointement avec les Etats-Unis - depuis le naufrage il y a près de cinq mois d'un de ses navires, attribué à une torpille nord-coréenne par une commission d'enquête internationale.

Selon le président sud-coréen Lee Myung-Bak, il s'agit d'un "exercice pour la paix et la dissuasion".

Le naufrage de la corvette Cheonan, le 26 mars, dans une zone maritime frontalière, dans lequel 46 marins sud-coréens ont péri, a considérablement accru les tensions entre les deux Corées alors que le régime communiste du Nord a claqué la porte depuis plus d'un an des discussions entre six pays visant à le convaincre de renoncer à ses ambitions nucléaires.

Les tensions ont également été attisées par la saisie la semaine dernière d'un bateau de pêche sud-coréen par le Nord.

Pyongyang a vivement réagi aux manoeuvres. Lundi, le quotidien du parti au pouvoir, Rodong Sinmun, a dit que la Corée du Nord était "prête avec son arsenal à balayer tous les ennemis" qui sont "voués à être brûlés jusqu'à la mort".

(ROJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés