Dengue aux Antilles: l'armée mobilisée pour la désinsectisation des écoles

Une quarantaine de militaires sont mobilisés depuis lundi en Martinique dans la lutte contre l'épidémie de dengue qui sévit depuis février aux Antilles, avec pour priorité le nettoyage des écoles avant la rentrée scolaire prévue le 3 septembre.

Les militaires du 33e régiment d'infanterie de marine (RIMa) et du régiment du service militaire adapté (SMA) ont effectué leur première mission lundi matin, dans les communes de Rivière-Salée et des Anses d'Arlet, au sud de la Martinique.

Leur principal objectif est de détruire les gîtes larvaires du moustique vecteur de la dengue, l'Aedes Aegypti, dans cent écoles du département.

Il n'existe ni vaccin ni traitement contre cette maladie. Les seuls moyens de la combattre reposent sur la lutte contre ces insectes et la protection individuelle (moustiquaire, répulsifs...).

La coordination de l'opération entre les différents services militaires, sanitaires et collectivités locales est gérée par la préfecture.

"Nous commençons à intervenir dans le sud de l'île où l'épidémie a commencé et où elle est la plus virulente", a indiqué l'amiral Loïc Rafaelli, commandant supérieur des forces armées aux Antilles.

En Guadeloupe, 31 militaires du SMA (25 jeunes volontaires et six cadres) ont été dépêchés par l'Etat pour accomplir les mêmes missions.

Depuis le début de l'épidémie, 33.000 cas ont été dénombrés en Guadeloupe et 25.600 en Martinique. Il y a eu 4 décès en Guadeloupe et 13 en Martinique. (JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés