Des boat people haïtiens interceptés par les garde-côtes dans les Caraïbes

Les garde-côtes des îles Turks et Caïcos ont intercepté une embarcation avec plus d'une centaine de boat people haïtiens à son bord au large de cet archipel qui se trouve à 160 km au nord des côtes haïtiennes, a annoncé la police locale samedi.

C'est la première fois depuis le séisme du 12 janvier qui a fait plus de 170.000 morts que des garde-côtes interceptent des boat people haïtiens en pleine mer.

L'embarcation de fortune qui contenait 126 passagers, dont des enfants de moins de huit ans, a été interceptée mercredi à cinq miles nautiques (environ 9 km) des côtes de l'île de Providenciales, a annoncé le chef des garde-côtes, Neil Hall.

"La quantité de personnes (à bord) illustre bien l'ampleur du problème auquel nous pourrions dorénavant faire face", a-t-il observé, faisant écho aux craintes exprimées, notamment par les Etats-Unis, de voir de nombreux Haïtiens tenter de fuir leur pays après le tremblement de terre.

Certains passagers ont été conduits à l'unique prison du pays, qui ne peut contenir que 25 détenus. Le reste se trouve dans un complexe sportif, a expliqué le chef adjoint de la police lcoale, Dave Ryder.

Des médecins et la Croix-Rouge ont été dépêchés pour soigner certains passagers qui souffrent de déshydratation.

Chaque année, plusieurs centaines d'Haïtiens tentent de franchir illégalement sur des embarcations surchargées les 1.000 kilomètres qui séparent le pays le plus pauvre des Amériques des Etats-Unis. (VAD)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés