Des islamistes admettent un projet d'attentat contre la bourse de Londres

Quatre Britanniques membres d'un groupe islamiste ont reconnu mercredi devant un tribunal londonien un projet d'attentat à la bombe contre la bourse de Londres, le London Stock Exchange.

Mohammed Chowdhury, Shah Rahman, Gurukanth Desai et Abdul Miah ont plaidé coupable de "préparation d'acte terroriste". Les quatre hommes, de Londres et Cardiff (pays de Galles), avaient été arrêtés en décembre 2010. Ils projetaient de placer une bombe dans les toilettes du siège du London Stock Exchange.

Cinq autres hommes ont également plaidé coupable d'autres chefs d'inculpation, comme d'avoir assisté à des réunions de préparation d'actes terroristes.

Les neuf hommes envisageaient d'envoyer des colis piégés pendant la période de Noël 2010 et avaient discuté d'attentats "dans le style de Bombay". Ils doivent être jugés la semaine prochaine.

Une liste écrite à la main découverte au domicile d'un des islamistes mentionnait des cibles possibles, avec les noms et adresses du maire de Londres Boris Johnson, de deux rabbins, de l'ambassade américaine à Londres et du siège du London Stock Exchange.

Bien qu'ils n'aient pas été membres d'Al-Qaïda, les islamistes étaient selon le procureur inspirés par ce réseau et plus spécifiquement par Anwar al-Awlaqi, un imam radical qui dirigeait la filière yéménite d'Al-Qaïda, tué par un drone américain en septembre dernier.

Chowdhury et Rahman encourent des peines de respectivement 18 et 17 ans de prison.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés