Publicité

Des pluies liées à la tempête Matthew font sept morts au Venezuela

Sept personnes ont été tuées dans des inondations à Caracas causées par des pluies torrentielles associées à la tempête tropicale Matthew, qui a touché terre vendredi en Amérique centrale, ont annoncé les services de secours vénézuéliens.

Les victimes étaient des habitants d'un bidonville du quartier Santa Ana de Antimano, selon des responsables des pompiers, cités par l'agence de presse VNA, qui ont indiqué avoir procédé à des évacuations dans d'autres zones à risques.

Matthew avait touché terre vendredi dans le nord-est du Nicaragua et à 03H00 GMT samedi l'oeil de la tempête, qui se dirige vers le nord-ouest, se trouvait à environ 130 km à l'intérieur des terres avec des vents de 85 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC) de Miami, aux Etats-Unis.

La tempête est accompagnée de fortes pluies, qui risquent d'aggraver encore la situation de cette région déjà frappée par d'importantes inondations ces derniers mois, selon l'Institut météorologique national nicaraguayen.

Par précaution, environ 10.000 personnes habitant dans le secteur nord de la côte Caraïbes, dont de nombreux indigènes Moskitos, ont été évacués vers des refuges provisoires.

Tous les aéroports de la zone ont suspendu leurs opérations jusqu'à samedi midi.

Les prévisionnistes estiment que 250 à 400 millilitres d'eau pourraient se déverser par mètre carré dans le sillage de Matthew.

Or, les sols de la région sont saturés d'eau, après une des pires saisons des pluies (mai-novembre) depuis 60 ans, qui a fait 300 morts, des milliers de sinistrés et des milliards de dollars de dégâts.

(MUA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés