Des Russes égarés survivent trois mois dans une base désaffectée

Un groupe de onze pêcheurs russes a été secouru après avoir trouvé refuge pendant près de trois mois dans une base militaire désaffectée au Kamtchatka, région hostile de l'Extrême-Orient russe.

Partis le 10 octobre 2007 pêcher au large de la presqu'île du Kamtchatka, située à 8.000 km à l'est de Moscou, les pêcheurs ont été surpris par le mauvais temps.

Ils ont expliqué que pendant de longues semaines d'attente, sans liaison radio, ils avaient survécu grâce aux réserves de nourriture, notamment de farine, trouvées dans cette ancienne base construite dans une lagune.

Début janvier, cinq d'entre eux ont tenté une sortie.

"Ils ne se sont pas découragés. Armés d'une carte, ils ont parcouru trente kilomètres et sont tombés sur des militaires. Ils ont eu de la chance", a commenté Alexeï Sivolap, responsable du ministère des Situations d'urgence dans la région du Kamtchatka.

Les six autres pêcheurs restés dans la base n'ont pu être évacués que vendredi en raison des conditions météorologiques difficiles dans cette région volcanique aux cimes enneigées et aux températures frisant les -10°C.

Les onze pêcheurs que leurs proches croyaient morts risquent désormais des poursuites judiciaires: ils étaient partis pêcher dans une zone militaire interdite aux civils, à une centaine de kilomètres seulement de Petropavlosk-Kamtchatskï, le chef-lieu de cette presqu'île très militarisée. (CYA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés