Publicité

Des touristes commencent à quitter la Thaïlande depuis base militaire

Des touristes frustrés, qui s'étaient retrouvés piégés en Thaïlande du fait de l'occupation des deux aéroports de Bangkok, ont commencé à quitter au compte-gouttes le "Pays des Sourires" depuis une base militaire dans le sud-est, selon un responsable de l'aviation.

Depuis mardi, des milliers d'étrangers sont bloqués en Thaïlande en raison de manifestations antigouvernementales et, jeudi, les autorités de l'aviation civile ont autorisé des compagnies aériennes à utiliser la piste de la base navale d'U-Tapao, à 190 kilomètres au sud-est de Bangkok, pour des opérations prioritaires.

"Hier, il y a eu environ 20 vols, parce que la plupart des compagnies aériennes ne savaient pas qu'U-Tapao avait été ouverte", a expliqué un responsable du département de l'aviation civile thaïlandaise.

"Aujourd'hui (vendredi), environ 40 vols vont arriver et partir d'U-Tapao", a-t-il précisé.

Ce même responsable a ajouté que la plupart des compagnies aériennes qui avaient demandé à utiliser U-Tapao émanaient d'Asie et du Moyen-Orient.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés