Destruction d'un monument musulman en Bulgarie, jugé illégal

Les autorités bulgares ont détruit mercredi soir un monument musulman dans le village de Slavianovo (nord-est), jugé illégal et qui avait provoqué des débats sur le danger d'islamisme intégriste.

Le maire du village Vassil Stoïlov a déclaré à la radio Focus que le monument de cinq mètres dominé par un croissant (symbole de l'islam) et par une croix (symbole chrétien) était "transformé en un tas de pierres".

Interrogé par la télévision nationale, le Premier ministre Boïko Borissov a déclaré: "La parquet et les organes de sécurité ont pris les mesures nécessaires à l'égard de ce qui a été bâti illégalement".

Deux frères originaires du village et résidant en Belgique avaient fait construire en juillet ce monument "à la mémoire de tous ceux qui ont péri pour ces terres", visant non seulement les Bulgares chrétiens, mais aussi les musulmans d'origine turque. Le monument a été interprété comme une provocation par l'opinion publique en Bulgarie, très sensible au sujet de la domination ottomane (14e-19e siècle).

Les deux frères, Ali et Yuzeir Yuzeirov, ont par aillieurs fondé samedi un parti musulman-démocrate, alors que la constitution interdit les partis créés sur une base ethnique et religieuse.

(PCO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés