Deux ministres israéliens envisagent une trêve avec le Hamas

Deux ministres israéliens, Shaoul Mofaz (Transports) et Binyamin Ben Eliezer (Infrastructures), ont réaffirmé vendredi leur position en faveur d'une trêve avec le Hamas si le mouvement islamiste faisait une proposition jugée crédible.

"Si une offre sérieuse de trêve de la part du Hamas nous parvenait, je pense que nous devrions l'examiner sérieusement", a déclaré M. Mofaz, vice-Premier ministre et membre du parti Kadima du Premier ministre Ehud Olmert, et ancien chef d'état-major.

Il a exclu des "négociations directes" et de caractère politique avec le mouvement islamiste qui a pris le pouvoir en juin dans la bande de Gaza tant qu'il ne reconnaît pas Israël, mais il envisage des contacts par l'intermédiaire de l'Egypte.

"Si le Hamas vient à nous avec une proposition sérieuse de trêve prolongée, je crois personnellement qu'Israël ne devrait pas la rejeter", a déclaré pour sa part à la radio publique M. Ben Eliezer.

"Il n'est pas indispensable à cet effet que le Hamas reconnaisse Israël au préalable. L'essentiel est qu'il cesse les tirs de roquettes et toute autre attaque contre Israël à partir de Gaza, et s'engage à empêcher la contrebande d'armes à travers la frontière avec l'Egypte", a poursuivi M. Ben Eliezer, un proche du ministre de la Défense Ehud Barak (Parti travailliste).

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés