Drame minier en Colombie: 32 corps récupéres sur plus de 70

Les secours ont extrait de la mine d'Amaga dans le nord-ouest de la Colombie 32 corps de mineurs décédés dans l'explosion qui a probablement tué 71 personnes dans la nuit de mercredi à jeudi, a-t-on annoncé lundi de source officielle.

Trente-deux corps ont pu être récupérés dans cette mine située non loin de Medellin (400 km au nord-ouest de Bogota) depuis jeudi, a précisé à la presse le directeur des secours du département d'Antioquia, où s'est produit le drame, John Freddy Rendón.

La récupération des victimes de ce coup de grisou est très lente en raison de la forte concentration de gaz toxiques dans la mine, avait-il expliqué dès le lendemain de la catastrophe.

Toutefois celle-ci devrait s'accélérer à partir de lundi avec l'arrivée d'équipements d'oxygénation plus performants permettant aux secouristes d'atteindre "l'endroit de la mine, partiellement effondrée, où se trouvent la plupart des victimes", a-t-il ajouté.

Carbones San Fernando, l'entreprise exploitant cette mine où étaient employés 600 mineurs, est restée muette sur les causes du drame, apparemment lié à une accumulation excessive de gaz.

(JDO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés