Droits de l'homme: L'Iran refuse les demandes des pays occidentaux

L'Iran a refusé mercredi la quasi-totalité des demandes, présentées lundi par les pays occidentaux au Conseil des droits de l'homme. Téhéran s'oppose notamment à une visite du rapporteur de l'ONU sur la torture et à la fin des exécutions, dont celles de mineurs.

Dans les conclusions des débats sur le rapport de l'Iran, publiées mercredi, l'Iran accepte 22 recommandations, repousse sa réponse jusqu'au mois de juin pour 22 autres et rejette 28 recommandations.

Téhéran s'oppose à pratiquement toutes les demandes des pays occidentaux, en particulier à la visite du rapporteur spécial de l'ONU contre la torture et à son accès aux lieux de détention, une requête des Etats-Unis, de la France et des Pays-Bas notamment.

Téhéran refuse également d'abolir la peine de mort, d'arrêter immédiatement les exécutions, dont celles de mineurs, de libérer les prisonniers politiques, de garantir l'indépendance du système judiciaire ainsi que des procès équitables avec accès à des observateurs indépendants.

Il rejette également les demandes d'éliminer les entraves à la liberté d'expression, d'enquêter sur les cas de violence excessive contre des manifestants, et de mettre fin à la répression contre les minorités, dont les Bahai'is. (OSN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés