Egypte: accord entre police et manifestants sur un arrêt des violences

Un accord a été conclu entre les forces de l'ordre égyptiens et les manifestants sur un arrêt des affrontements meurtriers qui secouent depuis plusieurs jours le centre du Caire, a affirmé jeudi le Conseil des ministres sur sa page Facebook.

"Un accord a été conclu entre les forces de sécurité et les manifestants portant sur l'arrêt total des heurts entre les deux parties dans la rue Mohamed Mahmoud qui mène au ministère de l'Intérieur", près de l'emblématique place Tahrir, a indiqué le Conseil des ministres.

"Le calme est revenu sur la place Tahrir depuis 03H00 (02H00 HB) jeudi à l'aube grâce à la coopération des jeunes de la révolution", a-t-il ajouté.

Le chef de la police militaire, "le général Hamdi Badeen a supervisé la trêve. Nous (le ministère de l'Intérieur) avons rencontré les manifestants hier (mercredi) et les militaires étaient là également", a affirmé à l'AFP un haut responsable du ministère sous couvert de l'anonymat.

"Nous espérons que la trêve tiendra. Nous espérons qu'ils arrêteront de nous attaquer et de tenter d'arriver au ministère. Nous n'avons aucune intention d'aller près de Tahrir, nous tentons juste de nous défendre", a-t-il ajouté.

Jeudi, l'armée égyptienne au pouvoir s'est excusée pour les morts survenues dans les affrontements entre forces de l'ordre et manifestants, qui occupent la place Tahrir au Caire pour le septième jour consécutif pour réclamer le départ au plus vite du pouvoir militaire.

Les affrontements ont fait 38 morts, selon un dernier bilan officiel. (PVO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés