Egypte: M. Van Rompuy lance un appel à la fin des violences et du bain de sang en Egypte

Le président du Conseil de l'Europe, Herman Van Rompuy, a lancé samedi, via un communiqué, un appel à la fin des violences en Egypte afin de mettre un terme au bain de sang dans ce pays. Il a également demandé la libération de "tous ceux qui ont été emprisonnés ou placés en résidence surveillée, en ce compris les politiques - et plaidé en faveur de la mise en place de réformes".

M. Van Rompuy réagissait en ces termes à la violence persistante et aux tensions politiques qui touchent l'Egypte. Après l'allocution, vendredi soir, du président Moubarak annonçant la formation d'un nouveau gouvernement et des réformes démocratiques, M. Van Rompuy fonde l'espoir que "les promesses d'ouverture du Président Moubarak s'accompagneront d'actes concrets".

Le président européen se dit fort préoccupé par la violence qui frappe l'Egypte. L'histoire, souligne-t-il, a démontré que l'usage de la violence ou une intervention militaire ne sont pas nécessaires pour mener des changements, qui doivent être opérés dans un esprit "constructif" et de dialogue.

Selon lui, le respect des droits de l'homme fondamentaux, tels que la liberté d'opinion, de communication et de rassemblement, sont "des éléments incontournables de la démocratie auxquels aspire le peuple égyptien, et en particulier la jeunesse de ce pays".

Herman Van Rompuy, enfin, a tenu à rendre hommage à la mémoire ainsi qu'aux proches des victimes des récentes violences en Afrique du Nord. (MDP)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés