Emeutes à Nairobi à l'annonce de la réélection de M. Kibaki

Des émeutes ont éclaté dimanche en fin de journée à Kibera, le plus grand bidonville de Nairobi et fief du chef de l'opposition kényane Raila Odinga, après l'annonce de la réélection du président sortant Mwai Kibaki, a constaté un journaliste de l'AFP.

Scandant "pas de paix, pas de paix", des centaines de partisans de M. Odinga, battu à l'élection par M. Kibaki, sont descendus dans les rues du bidonville, quelques minutes après l'annonce des résultats de l'élection.

Un hélicoptère de la police survolait le bidonville, tandis que la police anti-émeutes déployée autour de Kibera a tiré en l'air pour contenir la foule.

D'autres émeutes ont éclaté à Nakuru (ouest) dimanche en fin de journée, selon un haut-responsable de la police.

Sept hommes avaient été tués par balles plus tôt dimanche à Kisumu où des émeutiers protestant contre la lenteur du dépouillement de l'élection présidentielle tentaient de piller des maisons et des commerces, selon la police.

De son côté, Mwai Kibaki a prêté serment en fin de journée au palais présidentiel, lors d'une cérémonie organisée moins d'une heure après la proclamation des résultats et retransmise en direct par les télévisions kényanes.

(TAS)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés