Enfants retrouvés morts en Gironde: la thèse accidentelle privilégiée

La thèse accidentelle était privilégiée mercredi pour expliquer la mort de deux cousins de 7 ans retrouvés noyés dans une piscine d'Eysines (Gironde) appartenant à la maison où leur disparition avait été constatée trois jours avant, alors qu'auditions et analyses se poursuivaient.

"Nous continuons à privilégier la thèse de la noyade accidentelle, mais c'est une mort dramatique et il faut savoir comment cela s'est passé exactement", a expliqué une source proche du dossier.

La police judiciaire, saisie depuis mardi matin de l'enquête, poursuivait de ce fait mercredi l'audition de membres de la famille d'Erane et Andy, mais aussi de voisins ou encore de fonctionnaires impliqués dans les recherches des deux cousins.

Selon le parquet de Bordeaux, les autopsies pratiquées mardi après-midi, indiquent que "les causes de la mort des deux enfants sont consécutives à une noyade" et que ces derniers sont "indemnes de toute trace de violence", ce qui permet de privilégier la thèse de l'accident.

Les corps d'Erane et Andy ont été retrouvés mardi matin par un policier, flottant dans l'eau saumâtre de la piscine d'une maison d'Eysines, près de Bordeaux, près de trois jours après leur disparition, constatée dans cette même maison samedi.

Les deux garçonnets étaient venus avec des membres de leur famille invités par des occupants de cette belle demeure qui appartient à un ancien footballeur des Girondins de Bordeaux, Floyd Ayité.

Les enfants auraient joué avec d'autres petits, avant que leur disparition soit constatée entre 17H00 et 18H00.

Selon des sources proches du dossier, la mort remonterait à la nuit de samedi à dimanche.

Selon un membre de la famille, au moins une partie de la famille ne veut pas croire à la thèse de la mort accidentelle. (FEJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés