Equateur: les présidents sud-américains appellent à juger les mutins

Les chefs d'Etat sud-américains ont appelé vendredi à Buenos Aires à juger et condamner les "responsables de la tentative de coup d'Etat" contre le président équatorien Rafael Correa, dans une déclaration commune à l'issue d'un sommet.

Les présidents "expriment la nécessité de voir les responsables de la tentative de coup d'Etat jugés et condamnés et réaffirment leur soutien au gouvernement constitutionnel" de l'Equateur, selon le texte lu par le chef de la diplomatie argentine, Hector Timerman.

Ils "condamnent énergiquement" la rébellion de policiers et militaires et l'enlèvement de Rafael Correa et se disent déterminés "à ne tolérer aucune nouvelle atteinte à l'autorité institutionnelle", selon le texte.

Les chefs d'Etat, qui avaient décidé de se réunir dans l'urgence pour venir en aide à Rafael Correa, ont décidé de dépêcher le jour même à Quito leurs ministres des Affaires étrangères.

Les présidents Alan Garcia (Pérou), Hugo Chavez (Venezuela), Sebastian Pinera (Chili), Evo Morales (Bolivie), Juan Manuel Santos (Colombie) et José Mujica (Uruguay) étaient présents aux côtés de Mme Kirchner et de son mari, l'ancien président Nestor Kirchner, secrétaire général de l'Unasur.

Le président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, dont la dauphine affronte des élections dimanche, avait envoyé son ministre des Affaires étrangères par intérim, Antonio Patriota. (FEJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés