Espagne: recours de l'opposition contre l'interdiction des corridas

Un groupe de cinquante sénateurs de l'opposition conservatrice espagnole ont déposé jeudi à Madrid un recours contre l'interdiction des corridas en Catalogne qu'ils estiment contraire à la constitution, a-t-on appris auprès du Parti Populaire (PP).

Les sénateurs du PP, qui dénoncent notamment une atteinte aux "principes de base d'accès à la culture", ont déposé devant le Tribunal constitutionnel ce recours visant l'interdiction votée en juillet par le Parlement régional de Catalogne.

"Le PP considère que le fait d'interdire (les corridas, ndlr) est inconstitutionnel car il n'existe aucune compétence permettant aux régions d'interdire la tauromachie, qui est protégée par des lois nationales et européennes", a indiqué le parti d'opposition dans un communiqué.

"Qui plus est, les +populaires+ estiment qu'en interdisant une activité que les lois reconnaissent comme une activité culturelle, cinq articles de la Constitution sont bafoués", selon le communiqué.

Le Parti Populaire estime que l'interdiction des corridas remet notamment en question la liberté d'expression, de création artistique et de communication, le droit à l'éducation ou encore la promotion de l'accès à la culture par les pouvoirs publics, protégés par la constitution espagnole de 1978.

Le recours rappelle également que la corrida est une "activité commerciale intégrée dans le tissu économique" et qu'en tant que telle, son interdiction représente "la violation" de quatre autres articles de la Constitution.

Enfin, le texte souligne que l'interdiction catalane "fait montre d'incohérence puisque parallèlement, les autres fêtes impliquant des taureaux sont autorisées".

(GFR)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés