Espagne: un surveillant avoue le meurtre de 11 personnes âgées

Un surveillant d'une résidence pour personnes âgées a avoué avoir tué 11 pensionnaires de l'établissement en les empoisonnant avec de l'eau de Javel, de l'insuline ou un cocktail de médicaments, ont annoncé mardi les médias espagnols.

Joan Vila, âgé de 45 ans, employé à la maison de retraite La Caritat à Olot, dans le nord-est de l'Espagne, avait avoué après son arrestation le 18 octobre le meurtre de trois personnes âgées afin de "mettre fin à leurs souffrances".

Mardi, il a avoué devant un juge en avoir tué huit autres, a déclaré à la presse son avocat, Carles Monguilod.

L'homme avait obligé trois de ses victimes à boire de l'eau de Javel, avait administré une surdose d'insuline à deux autres, tandis que six autres ont été tuées par un cocktail de médicaments.

Le premier meurtre remonte à août 2009, le deuxième a été commis un peu plus tard la même année et les six autres cette année, a précisé l'avocat, cité par le quotidien El Periodico.

Le suspect avait été arrêté au lendemain de la mort d'une femme âgée de 85 ans, décédée dans un hôpital d'Olot après avoir été retrouvée dans un état critique dans la résidence. Les médecins avaient averti la police que la femme avait des brûlures dans la bouche et à la gorge.

Il y a dix jours, un juge avait ordonné l'exhumation de huit corps dans le cadre d'une enquête sur des décès suspects dans la maison de retraite. (CHN)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés