Publicité

Est de la RDC: la situation aussi grave qu'en 2008 (Oxfam)

La crise humanitaire qui sévit dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) est aussi grave qu'elle l'était à la fin de 2008, a affirmé l'organisation non gouvernementale Oxfam France - Agir ici dans un rapport publié mardi.

Selon les chiffres des Nations Unies, environ 250.000 personnes dans les provinces du Nord et du Sud-Kivu ont été déplacées depuis la mi-janvier à la suite d'opérations militaires ciblant les rebelles hutus rwandais des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

Ce nombre est équivalent à celui des populations déplacées l'automne dernier lorsque des combats intenses avaient éclaté entre l'armée gouvernementale et la rébellion du général tutsi Laurent Nkunda, le Conseil national pour la Défense du Peuple (CNDP, aujourd'hui largement rallié à Kinshasa), souligne l'organisation.

Selon Oxfam, des hommes armés tuent des civils en représailles, bloquant les routes et dans certains cas, brûlant les maisons et chassant les habitants. Dans certaines parties du territoire de Lubero (Nord-Kivu), où la plupart des habitants vivent d'agriculture vivrière, les civils arrivent à peine à accéder à leurs champs pour la récolte en raison de l'insécurité qui règne et du pillage généralisé. (CLA)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés