Etat palestinien: l'OLP prête à "donner du temps" au Conseil

Les Palestiniens sont prêts à "donner du temps" au Conseil de sécurité pour évaluer leur demande d'admission d'un Etat de Palestine à l'ONU, a déclaré mercredi le négociateur palestinien Nabil Chaath.

"Le président (Mahmoud) Abbas ne veut que personne ne nous soupçonne de manquer de sérieux si nous nous adressons aux deux instances en même temps. Il donnera donc du temps au Conseil de sécurité pour examiner notre demande d'admission pleine, avant d'aller à l'Assemblée générale", a-t-il dit à la presse aux Nations unies.

M. Abbas doit rencontrer le président américain Barack Obama mercredi en fin d'après-midi, les Etats-Unis s'efforçant de dissuader les Palestiniens d'aller de l'avant dans leur demande d'adhésion à l'ONU au Conseil de sécurité de l'ONU.

Le président palestinien "lui dira que nous sommes absolument déterminés à passer par les exigences pour rejoindre les Nations unies", a ajouté M. Shaath.

Mais, si la voie du Conseil de sécurité échoue, les Palestiniens se tourneront vers l'Assemblée générale pour obtenir un statut amélioré d'"Etat observateur non membre", a-t-il souligné. Ils disposent actuellement d'un statut d'"entité observatrice".

Le président palestinien doit remettre une lettre formelle de demande d'adhésion au secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon vendredi, qui sera ensuite soumise aux quinze pays du Conseil de sécurité.

Les Palestiniens doivent réunir au moins neuf voix au Conseil de sécurité pour que leur initiative puisse aboutir. Mais les Etats-Unis ont déjà annoncé qu'ils déposeraient leur veto, prérogative des cinq pays membres permanents du Conseil.

(MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés