Publicité

Explosifs à Paris: revendication d'un groupe afghan (update)

Cinq bâtons de dynamite ont été découverts sans système de mise à feu mardi dans le grand magasin parisien du Printemps, a annoncé le ministère de l'Intérieur, un acte revendiqué auprès de l'AFP par un groupe exigeant le retrait militaire d'Afghanistan avant fin février 2009.

Cette découverte, en plein quartier commerçant du centre de Paris et à moins de dix jours de Noël, intervient dans un contexte où la France est directement menacée, en raison de sa présence militaire en Afghanistan.

"De ce que nous savons, ce n'était pas un dispositif qui était destiné à exploser. Nous allons mener l'enquête pour remonter aux auteurs", a déclaré la ministre de l'Intérieur Michèle Alliot-Marie, qui s'est rendue sur place.

Les cinq bâtons de dynamite ont été découverts par la police grâce à un chien, exactement à l'endroit indiqué dans une lettre de revendication reçue par l'AFP mardi matin.

2.800 soldats français sont déployés en Afghanistan.

(GFR)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés