Fin de non-recevoir palestinienne aux pressions

L'Autorité palestinienne a opposé dimanche une fin de non-recevoir aux pressions américaines et israéliennes en faveur d'une reprise des négociations. Elle a même exprimé ses inquiétudes sur l'avenir du processus de paix au Proche-Orient.

Selon le négociateur palestinien Saëb Erakat, le processus de paix est "à un tournant critique" en raison du refus d'Israël de "répondre à ses obligations" de gel total de la colonisation en Cisjordanie occupée. "Faire pression sur les Palestiniens pour qu'ils fassent davantage de concessions afin d'accommoder l'intransigeance d'Israël n'est pas la réponse", a souligné M. Erakat.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a rejeté samedi une demande de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton de reprendre les négociations avec Israël sans attendre un arrêt de la colonisation israélienne en Cisjordanie.

Lors d'une visite à Jérusalem, Mme Clinton a plaidé en faveur d'une relance des négociations "dès que possible" et sans condition préalable et s'est rangé sans ambiguïté du côté du Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, en saluant ses propositions "sans précédent" sur une limitation de la colonisation.

(NLE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés