Publicité
Publicité

France-Allemagne: périple difficile pour un train de déchets radioactifs

Le train de déchets nucléaires, qui a quitté vendredi Valognes pour l'Allemagne, a été bloqué pendant plusieurs heures par des militants écologistes qui dénoncent le convoi "le plus radioactif de l'histoire", avant de reprendre son périple.

Le train, qui comprend 14 wagons et 123 tonnes de déchets nucléaires vitrifiés, est reparti vers 19H00 après avoir été bloqué en début d'après-midi, à quelques centaines de mètres avant la gare de Caen, en Normandie.

Il a fallu auparavant désincarcérer cinq militants qui s'étaient enchaînés à la voie ferrée, parmi lesquels trois ont été hospitalisés pour de légères brûlures, selon une source policière. Au total, sept militants, dont un Allemand, ont été interpellés.

Le train doit arriver samedi en Allemagne, après un voyage jalonné de manifestations des anti-nucléaires qui trouveront leur point d'orgue au terminus, où près de 30.000 personnes sont attendues par les écologistes près du centre de stockage de Gorleben, dans le nord du pays.

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire affirment qu'il s'agit du "transport le plus radioactif qui ait jamais eu lieu", le convoi concentrant selon eux "au moins deux fois plus de radioactivité que le total des pollutions radioactives émises par la catastrophe de Tchernobyl".

L'expéditeur du convoi, le groupe nucléaire français Areva, qui a retraité les déchets dans son usine de La Hague, affirme de son côté que le convoi est "moins radioactif" que le dernier parti pour l'Allemagne en 2008. (MPK)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés