France/carburants: retour à la normale au début de la semaine prochaine

L'approvisionnement en carburants sera de nouveau normal "au début de la semaine prochaine" en France, où les raffineries et terminaux pétroliers ont mis fin à une longue grève contre la réforme des retraites, a indiqué samedi l'Union française des industries pétrolières (Ufip).

Les consommateurs "vont voir un retour à la normale dans les premiers jours de la semaine prochaine", avec pour conséquence une baisse des prix à la pompe, a déclaré à l'AFP Jean-Louis Schilansky, président de l'Ufip.

"Il y aura encore quelques points localisés de difficultés jusqu'au milieu de la semaine prochaine", a-t-il ajouté.

Fers de lance d'un mouvement de contestation qui a failli paralyser le pays et provoquer d'importantes pénuries de carburants, les 12 raffineries de France ont toutes repris le travail vendredi.

L'activité a aussi repris dans les terminaux pétroliers de Fos, près de Marseille (sud-est), dont le blocage empêchait toute activité dans six raffineries du sud de la France et une en Suisse, privées de pétrole brut.

Seize navires étaient en cours de déchargement samedi matin sur les terminaux pétroliers de Fos-sur-Mer et Lavera (Bouches-du-Rhône), selon une source portuaire.

Les autorités portuaires de Marseille estimaient vendredi qu'il faudrait quatre semaines pour décharger les quelque 80 navires bloqués pendant la grève au large du port méditerranéen.

Sur les routes, la situation devait continuer à s'améliorer progressivement. Pour le week-end de la Toussaint, les stations-service du réseau autoroutier doivent être approvisionnées en priorité.

Vendredi, encore 15% des stations-service du pays étaient à sec. (BAJ)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés