Publicité

France: des pédophiles dénoncés à la police par des journalistes

Les journalistes doivent-ils aider la police ? La controverse a éclaté en France après que des reporters d'un magazine d'investigation télévisé eurent dénoncé des pédophiles agissant sur internet après avoir enquêté sur eux.

L'enquête qui fait scandale doit être diffusée mercredi sur la chaîne publique France 2 par le magazine "Les infiltrés" qui s'est fait connaître par ses reportages en caméra cachée lui permettant d'obtenir des confidences de personnes interviewées, qui ne savent pas toujours qu'elles sont filmées.

"Les infiltrés" se sont connectés sur la toile en se mettant dans la peau d'une très jeune fille fictive âgée de 12 ans. Ils se sont fait passer aussi pour des amateurs d'images pédopornographiques et ont fait parler leurs interlocuteurs. Ainsi, ils ont pu rencontrer des violeurs d'enfants en "activité" depuis des années et jamais arrêtés.

Bien que la loi française rende complice tout témoin d'agissements sur mineurs, les dénonciations peuvent apparaître contraires à la charte des journaliste français qui stipule qu'un professionnel de l'information "ne confond pas son rôle avec celui d'un policier".

Plus de 750.000 pédophiles seraient en permanence connectés au web pour manipuler un mineur à des fins sexuelles, selon l'ONU. (LEE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés