France: l'ex-PM Balladur suspecté de corruption

La justice française a ouvert une enquête préliminaire sur le financement de la campagne présidentielle de l'ex-Premier ministre de droite Edouard Balladur, à la suite d'une plainte déposée en marge d'investigations sur un attentat à Karachi en 2002.

Le parquet de Paris a ouvert début février cette enquête à la suite d'une plainte pour corruption de six familles de victimes de l'attentat du 8 mai 2002 à Karachi, la capitale économique du Pakistan. Cette attaque avait fait 14 morts, dont 11 salariés de la Direction des constructions navales (DCN) travaillant à la construction de sous-marins vendus par la France au Pakistan.

Cet attentat fait l'objet d'une enquête conduite par un juge antiterroriste français. Longtemps focalisée sur une responsabilité d'Al-Qaïda, elle s'est réorientée vers l'hypothèse de représailles pakistanaises après l'arrêt de versements de commissions françaises versées sur la vente de sous-marins au Pakistan.

Selon des rapports établis à la demande de la DCN dès 2002, mais versés au dossier fin 2008, ces commissions pourraient avoir donné lieu à des rétro-commissions illégales pour financer l'activité politique de l'ancien Premier ministre Edouard Balladur, et notamment sa campagne présidentielle en 1995.

(MPK)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés