Publicité

France: la justice ordonne le déblocage des ports sous peine d'amendes

La justice française a ordonné aux pêcheurs de cesser les blocages des principaux ports du nord du pays sous peine d'amendes, a-t-on appris mercredi auprès des pêcheurs et d'un avocat des compagnies de ferries LD Lines et P&O.

"Pour P&O, j'ai fait constater par huissier le blocage du port de Calais et j'ai demandé, sur requête, au président du tribunal de grande instance de Boulogne que soit ordonnée la libération des lieux sous astreinte de 1.000 euros par navire et par heure", a déclaré à l'AFP Me Gérard Barron, avocat de P&O.

"En ce qui concerne LD Lines, j'ai obtenu également sur requête une ordonnance ordonnant la libération du port de Boulogne, sous astreinte cette fois-ci de 5.000 euros par heure et par navire", a ajouté l'avocat, également défenseur de LD Lines.

Patrice Haezebrouck, délégué CGT des artisans pêcheurs de Dunkerque, a confirmé cette décision du tribunal de Boulogne.

Depuis mardi après-midi, plus de 500 marins pêcheurs français bloquent les ports de Dunkerque, Boulogne-sur-Mer et Calais, paralysant le trafic des ferries vers l'Angleterre, pour obtenir une augmentation des quotas de pêche fixés dans le cadre européen. (FLO)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés