France: plus de 40 camps de Roms démantelés en 15 jours

Plus de 40 camps illégaux de Roms ont été démantelés en France depuis le durcissement de la politique annoncée par le gouvernement à leur égard il y a deux semaines, a indiqué jeudi à Lyon (centre-est) le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux.

Environ "700 personnes" devraient être "reconduites dans leur pays d'origine", la Roumanie ou la Bulgarie, a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse, précisant que des vols seraient "spécialement affrétés" pour ces expulsions.

M. Hortefeux a fait savoir qu'il recevrait "la semaine prochaine" à Paris deux membres du gouvernement roumain, le secrétaire d'Etat nouvellement chargé de la réinsertion des Roms et le secrétaire d'Etat à l'ordre et à la sécurité publique.

Le ministre souhaite que des policiers roumains "viennent dès que possible" en France pour "épauler les policiers et gendarmes français".

Fin juillet, M. Hortefeux avait annoncé que la moitié des camps illégaux de Roms et de gens du voyage, chiffré par lui à environ 300, seraient démantelés dans les trois mois. Il y aura reconduite "quasi immédiate" à la frontière des Roms "qui auraient commis des atteintes aux biens ou des fraudes", avait-il ajouté.

Ces annonces, dénoncées par des associations de défense de droits de l'homme comme la stigmatisation d'une population, s'inscrivent dans le durcissement de la politique de sécurité annoncé par Nicolas Sarkozy, qui dans un discours récent très controversé a lié immigration et délinquance.

On estime à environ 15.000 le nombre de Roms des Balkans en France. (LEE)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés