Publicité

France/retraites: nouvelle journée d'action, pénuries de carburant, crainte de violences

La France tournait au ralenti mardi avec la 6ème journée d'action nationale contre la réforme des retraites dans un contexte de plus en plus dur avec des pénuries de carburant, des grèves dans les transports et la crainte de violences avant le vote au Sénat que le pouvoir est déterminé à maintenir.

Des mouvements de grève et 266 manifestations sont prévus mardi partout en France par les syndicats qui protestent contre cette réforme qui prévoit de reculer l'âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans.

Le bras de fer fer se cristallise autour du secteur stratégique de l'énergie: depuis plusieurs jours, l'ensemble des 12 raffineries de France sont en grève et plus de 2.500 stations-services, sur les 12.500 du pays, étaient en rupture de stock lundi soir, selon les informations recueillies par l'AFP auprès des distributeurs.

Mardi, 50% des vols devaient être annulés à l'aéroport parisien d'Orly, 30% à Roissy et en province.

Sur le rail, il devait y avoir 6 trains TGV à grande vitesse sur 10 en moyenne. A l'international, le trafic Eurostar devait être normal, 9 Thalys sur 10 étaient prévus. Trafic quasi normal pour l'Allemagne et la Suisse, restreint pour l'Italie, non assuré pour les autres destinations.

Les routiers ont également rejoint le mouvement lundi. Ailleurs, des préavis de grève ont été déposés à la Poste, à France Télécom, dans l'éducation ou l'audiovisuel public.

Les lycéens, qui ont rejoint le mouvement la semaine dernière, devraient descendre à nouveau dans la rue mardi.

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés