France/retraites: Sarkozy reste ferme

Le président français Nicolas Sarkozy a annoncé mardi qu'il resterait "ferme" sur le coeur de sa réforme des retraites, alors que 450.000 personnes avaient manifesté à la mi-journée contre ce projet phare de la fin du mandat présidentiel, selon des chiffres officiels.

Le chef de l'Etat veut "être ferme" sur le point essentiel de sa réforme, à savoir le recul de l'âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans d'ici à 2018, mais juge possible des aménagements sur certains aspects, a-t-il déclaré à des responsables de son parti UMP, selon l'un d'eux.

De son côté, le Premier ministre François Fillon a exhorté les députés UMP à "tenir la ligne" sur le report à 62 ans et 67 ans (pour l'obtention d'une pension sans décote), points majeurs de la réforme des retraites, tout en évoquant lui-aussi des aménagements.

Il a notamment promis des "ouvertures en fin de semaine", notamment sur les emplois pénibles, selon des sources parlementaires.

Mardi à la mi-journée, le ministère de l'Intérieur a recensé 450.000 manifestants en France, avant le grand défilé prévu à Paris dans l'après-midi, un nombre équivalent à celui de la précédente journée d'action du 24 juin à la même heure, selon le ministère de l'Intérieur.

(VIM)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés