France: un des ministres démissionnaires dénonce "un lynchage sans preuve"

L'un des deux ministres français ayant démissionné dimanche à la suite d'une succession de scandales au sein de l'exécutif dirigé par le président Nicolas Sarkozy, a dénoncé lundi "un lynchage sans preuve".

Christian Blanc, secrétaire d'Etat chargé du développement de la région de Paris, était accusé d'avoir acheté pour 12.000 euros de cigares cubains en 10 mois avec des fonds publics.

Il a démissionné dimanche, de même que le secrétaire d'Etat à la Coopération Alain Joyandet, sur la sellette après avoir bénéficié d'un permis de construire illégal pour sa résidence secondaire et pour avoir loué pour 116.500 euros un avion privé pour un déplacement ministériel en Martinique (Antilles).

"J'ai présenté hier (dimanche) ma démission du gouvernement au président de la République et au Premier ministre pour retrouver ma liberté et faire face à ce que je considère comme un lynchage sans preuve qui m'atteint et atteint le gouvernement", a déclaré Christian Blanc dans un communiqué.

Il indique avoir "demandé au Premier ministre (François Fillon) de diligenter une enquête de l'Inspection générale de l'administration qui est en cours et qui permettra de mieux cerner les contours de cette 'histoire des cigares'", qui avait été révélée par l'hebdomadaire le Canard Enchaîné.

Les deux démissions s'inscrivent dans un contexte de polémiques à répétition concernant des ministres.

(VIM)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés