Franquisme en Espagne: le procès du juge Garzon déclenché

Un magistrat du Tribunal suprême espagnol a ordonné mercredi l'ouverture prochaine du procès du juge Baltasar Garzon, accusé d'avoir voulu enquêter sur les crimes amnistiés du franquisme, a-t-on appris de source judiciaire espagnole.

Cette décision du juge Luciano Varela marque la dernière étape procédurale avant la tenue effective du procès du juge Garzon, dont la date n'a pas encore été fixée.

Elle pourrait entraîner la suspension immédiate de ses fonctions du juge Garzon par le Conseil général du pouvoir judiciaire, (CGPJ) qui tranchera cette question le 19 mai, a précisé une source de cet organisme de tutelle de la magistrature espagnole.

La décision du juge Varela intervient au lendemain d'une demande de mise en disponibilité présentée par Baltasar Garzon, qui souhaite travailler pendant sept mois comme consultant à la Cour pénale internationale (CPI) de La Haye.

Cette demande a été largement interprétée par les médias espagnols comme une manoeuvre du juge Garzon visant à éviter une humiliante suspension de ses fonctions de juge de l'Audience nationale à Madrid.

(MUA)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés