Publicité

Gabon: affrontements entre plusieurs milliers de manifestants et policiers

Des affrontements violents ont opposé vendredi à Libreville plusieurs milliers de manifestants aux forces de l'ordre après la dispersion d'un rassemblement interdit par les autorités gabonaises, faisant plusieurs blessés, a constaté un journaliste de l'AFP.

Ces heurts ont éclaté après la dispersion dans la matinée par les forces de l'ordre d'un rassemblement de plusieurs centaines d'opposants qui demandaient la démission du gouvernement du ministre de la Défense Ali Ben Bongo, fils du défunt président Omar Bongo et candidat à la présidentielle du 30 août.

Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogènes contre les manifestants qui ont répliqué par des jets de projectiles.

Plusieurs milliers de personnes ont alors rejoint les opposants pour affronter les forces de l'ordre qui ont continué les tirs de gaz lacrymogènes.

Plusieurs blessés ont été dénombrés.

Jeudi, une coalition d'une dizaines de candidats à la présidentielle avait annoncé pour vendredi une marche afin de demander la démission de M. Bongo. Les autorités ont déclaré jeudi soir que cette marche était interdite. (HIE)

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés