Gazprom a commencé à réduire ses exportations de gaz vers le Bélarus

Le géant russe Gazprom a commencé lundi à 06H00 GMT à réduire ses exportations de gaz vers le Bélarus, pays avec lequel la Russie est en conflit financier, a annoncé le patron du groupe public russe, Alexeï Miller.

"La dette n'a pas été réglée et depuis 10 heures du matin ce 21 juin, nous introduisons un régime de restriction de 15% des livraisons de gaz vers le Bélarus par rapport au volume quotidien" habituel, a déclaré M. Miller selon les images retransmises par la télévision russe.

En l'absence d'accord, la baisse de livraisons continuera pour arriver "graduellement à 85%", a-t-il ajouté.

Gazprom accuse le Bélarus de lui devoir 200 millions de dollars pour le gaz livré depuis le début de l'année.

De son côté, le Bélarus réclame également à Moscou 200 millions de dollars pour le transit de gaz vers l'Europe.

La compagnie russe est régulièrement confrontée à des problèmes d'arriérés de paiement du Bélarus et l'a menacé à plusieurs reprises ces dernières années de réduire son approvisionnement en cas de non-paiement.

Ces menaces sont suivies de près par les clients européens de Gazprom, qui craignent des interruptions d'approvisionnement, 20% des importations de gaz russe de l'UE transitant par le Bélarus, le reste passant par l'Ukraine.

(MDP)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés