Gilad Shalit goûte sa première matinée de liberté

Après plus de cinq ans au secret à Gaza, le jeune soldat franco-israélien Gilad Shalit goûtait mercredi sa première matinée de liberté chez lui, dans son village de Mitzpé Hila, perché sur les hauteurs de haute Galilée (nord d'Israël).

Le sous-officier, âgé de 25 ans, est sorti dans la rue en début de matinée, très souriant, portant des lunettes de soleil et une casquette, accompagné par sa mère Aviva pour se dégourdir les jambes et faire une petite promenade autour de sa maison.

La police a maintenu un cordon de sécurité empêchant journalistes et curieux de s'approcher et de lui poser des questions.

"Gilad a bien dormi", a indiqué sobrement un des proches de la famille à l'AFP.

Auparavant, le jeune homme avait été examiné par des médecins militaires qui l'ont visité à domicile.

Selon la presse, Gilad Shalit, très affaibli, se serait évanoui dans un des hélicoptères qu'il a pris mardi pour rentrer dans ses foyers.

Les autorités ont un moment envisagé de l'hospitaliser avant de l'autoriser finalement à gagner son domicile. (MUA)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés