Grèce: le leader conservateur Antonis Samaras chargé de former un gouvernement

Antonis Samaras, leader des conservateurs grecs, a été chargé lundi par le chef de l'Etat Carolos Papoulias de former un gouvernement de coalition après les législatives de dimanche.

M. Samaras, dirigeant de la Nouvelle Démocratie (ND) arrivée en tête des élections avec 18,85% des suffrages mais sans majorité, est arrivé à 14H00 à la résidence de M. Papoulias, qui en vertu de la Constitution, lui a donné pour mission de former un gouvernement dans un délai de trois jours.

"Nous parlerons avec tout le monde hormis avec Chryssi Afghi", le parti néonazi qui a réussi son entrée au parlement, a déclaré un responsable de la Nouvelle Démocratie.

Antonis Samaras doit à présent entamer une série de rendez-vous avec les chefs de trois des cinq autres partis qui ont franchi la barre des 3% nécessaires pour entrer au parlement.

Il doit rencontrer, lundi après-midi, Alexis Tsipras, leader de la gauche radicale Syriza arrivé en seconde place du scrutin (16,78%), puis le leader du Pasok Evangelos Vénizélos (13,18%) et enfin Fotis Kouvelis, chef du petit parti pro-européen Gauche démocratique (6,1%).

La Grèce risque d'avoir le plus grand mal à constituer cet exécutif, après le cinglant désaveu infligé par les électeurs aux conservateurs de la ND et au Pasok socialiste qui avaient accepté les politiques d'austérité exigées par les bailleurs de fonds du pays.

Selon les médias, le dirigeant du parti de droite populiste anti-austérité Panos Kamenos (10,6%) n'a pas souhaité discuter avec Antonis Samaras. Rien n'est prévu non plus avec les communistes du KKE (8,48%).

(DGO)

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés