Grèves et manifestations en France, après la défaite électorale du pouvoir

Des grèves perturbaient, mardi en France, transports et écoles pour une journée de mobilisation syndicale sur les salaires, l'emploi et les retraites dans la foulée de la lourde défaite électorale de la droite au pouvoir.

La circulation des trains était diminuée en début de matinée, en particulier celle des trains régionaux, mais les trains à grande vitesse (TGV) internationaux vers d'autres pays d'Europe devaient fonctionner normalement, selon la direction des chemins de fer (SNCF).

A Paris, le trafic était quasiment normal pour les métros et bus. Un train seulement sur deux roulait sur une des lignes du métro régional (RER) tandis que d'autres n'étaient pas affectées. L'appel à la grève était diversement suivi dans les transports de villes de province.

Les syndicats ont décidé d'une journée d'action au niveau national, dans les secteurs public et privé, pour protester contre le projet de réforme des retraites du gouvernement et les suppressions de dizaines de milliers d'emplois dans la fonction publique.

Ce mouvement constitue un permier test pour le gouvernement, remanié lundi par le président Nicolas Sarkozy, au lendemain d'une très large victoire de la gauche aux régionales. Le nouveau ministre du Travail, Eric Woerth, sera ainsi en première ligne.

(MDP)

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés